dimanche 28 décembre 2014

Chœur à cœur, un Noël autrement


Il y avait longtemps que j'avais envie d'un Noël différent. Différent comment, je ne savais pas vraiment. Noël à un autre moment de l'année, quand tout ne nous oblige pas à consommer ? Noël en supprimant les cadeaux, le stress et les longues heures à table ? Depuis que j'ai entendu que c'est courant de revendre sur Internet dès le lendemain de Noël les cadeaux reçus, que c'est à ce moment-là que les sites de e-commerce faisaient leurs plus gros chiffres d'affaire, je me suis dit que décidément, ma pauvre dame, dans cette société tout fout le camp. Moi qui accrochais déjà quand j'entendais "j'ai acheté" plutôt que "j'ai offert"!

Avant l'arrivée des convives
Cette année, la vie m'a donné un coup de main pour que je donne un coup de pied aux vieilles habitudes. Même si l'envie ne manquait pas de me cloîtrer chez moi en attendant que 24 et 25 décembre s'effacent, j'ai craint qu'un sevrage radical me nuise. Dans le fond, Noël oui, mais autrement : en m'engageant comme bénévole à Chœur à cœur.

A l'heure des repas

Chœur à cœur, c'est tout simple, l’association offre nourriture pour une fête de Noël solidaire, chaleureuse et amicale : spectacle de danse, de musique et de marionnettes. La manifestation permet aux différentes communautés de partager un moment ensemble entre croyants ou non en faisant fi des religions.




 Peu avant 14h, nous avions servi près de 300 personnes, plus du double de convives que l'année passée. Et il n'y a pas que des personnes seules qui sont venues. De nombreuses familles ont fait le déplacement pour ce moment de partage. Un de mes collègues a estimé qu'il devait y avoir au moins 30 nationalités ! La cuisine a d’ailleurs joué le jeu en proposant des menus à base de volaille pour faire profiter chacun de la nourriture quelle que soit sa confession.Ca sentait bon, c'était bon, c'était beau...
Pour moi, le Père Noël de Chœur à cœur, c'est lui !
J'avais les pieds en compote, mais en revenant sous les flocons qui avaient enfin décidé de décorer la ville je me suis demandé : et si j'aimais Noël ? J'ai en tous cas envie de partager mon prochain Noël de cette manière.

video

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire